L’IFSA fête ses 30 ans en 2017 : retour sur ses origines

 
0
by

Dans cette interview, Alain Molinié, directeur de la Formation et conférencier de l’IFSA (L’Institut Français de Sécurité Aérienne), présente la société à l’occasion de ses 30 ans. Avec une hausse de la demande, le trafic aérien connait une très forte progression. Avec aujourd’hui plus de 3 milliards de passagers transportés par an, il pourrait atteindre plus de 8 milliards en 2030. Retour sur les origines de l’IFSA.

 

  • IFSA fête cette année son 30ème anniversaire. Quelle est l’origine de l’institut ?

 

Créée en 1987, l’IFSA est aujourd’hui une filiale du groupe DCI. Son objectif est d’assurer la promotion du savoir-faire français en termes de sécurité et d’enquête. Avec la mainmise du monde anglo-saxon dans ce domaine, le but de l’institut est rendre universel l’accès aux connaissances en matière de sécurité aérienne et de promouvoir le savoir-faire français en la matière. La volonté de l’IFSA est de se placer en tant qu’expert sur la scène internationale en valorisant la maîtrise française dans ce domaine. Rapidement, l’IFSA est devenu un acteur incontournable de la formation à la sécurité aérienne, notamment en France, et son enseignement est reconnu par les plus grands organismes internationaux. Parmi eux, on peut retrouver : l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), le Flight Safety Foundation (FSF), ou encore l’International Society of Air Safety Investigators (ISASI).

  • Comment et par qui a été créé l’IFSA ?

C’est en 1987 que l’Institut français de sécurité aérienne est né. Deux personnes sont à l’origine de sa création et de son rayonnement : Henri de La Taillade, général de brigade aérienne de l’armée de l‘air, concepteur de l’IFSA et Michel Salmon, qui l’a rejoint par la suite en tant que responsable de l’ingénierie de formation et en charge de dispenser des enseignements. Ce pilote de l’armée de l’air belge a apporté son expertise et son réseau en matière de sécurité et d’enquête d’accident. Ensemble, ils montent l’Institut proposant différentes formations destinées aux personnels impliqués dans les domaines de la sécurité aérienne et de l’enquête.
Un premier contrat fut passé entre l’Etat français et des pays partenaires, suivi par de nombreuses autres sollicitations d’Etats. Avec le temps, la notoriété de l’IFSA se renforce et elle est aujourd’hui unanimement reconnue.

Les deux instructeurs permanents de l’IFSA font appel à des conférenciers extérieurs experts de leur domaines pour proposer des formations de qualité afin de répondre au mieux aux attentes des personnes et institutions que nous formons.

  • Pouvez-vous nous expliquer le but de l’IFSA ?

La sécurité aérienne est un impératif tant pour les états et les compagnies commerciales que pour tous les utilisateurs-passagers que nous sommes. Aussi, l’objectif final est bien d’améliorer la sécurité aérienne par la promotion de l’esprit « sécurité des vols » au travers de la formation d’officiers de prévention et d’enquêteurs. Un exemple concret de nos formations consiste notamment à aider les entreprises à mettre en place ce que l’on appelle le Cockpit Resource Management (CRM). Les formations CRM, initialement développées pour améliorer le travail en équipage, s’adressent à un public bien plus étendu que les seuls opérateurs de première ligne. Nous aidons également les entreprises à mettre en place le SGS (Système de Gestion de la Sécurité) / SMS (Safety Management System),  enseignement qui a largement fait ses preuves en s’appuyant sur les connaissances  les plus récentes et  les réflexions menées par des organismes nationaux et internationaux.

  • Quelles sont les formations proposées par l’IFSA et qui peut les recevoir ?

L’IFSA s’occupe des formations destinées aux personnels, civils ou militaires, impliqués dans les divers domaines de la sécurité aérienne. Les personnes formées peuvent autant provenir du secteur public que privé.

L’IFSA propose un large programme de formations reposant principalement sur la prévention, les enquêtes d’accidents et la gestion du risque opérationnel.
Les participants en retirent des outils pratiques (Bow tie, ARMS) et des méthodes concrètes (Reason ou Swiss cheese model, HFACS, SHELL, etc.) utiles pour leurs enquêtes techniques ainsi que pour les préventions d’accidents.

La durée des formations varie d’une à quatre semaines en fonction des objectifs des entreprises et des autorités étatiques ou privées. La majorité des enseignements se déroule sur Paris, mais il y a également la possibilité d’intervenir in situ ou à l’étranger sur demande.

Durant chaque stage, on compte environ 10 à 20 participants provenant d’horizons divers afin de partager au maximum leurs expériences et de susciter l’amorce d’un dialogue favorable à l’amélioration de l’esprit de la sécurité aérienne.

L’IFSA forme des enquêteurs étatiques de différents pays africains, européens, asiatiques, Moyen-Orientaux et plus récemment américains. Des industriels français de la défense, comme Airbus, ATR, SAFRAN ou Dassault font également appel aux services de l’Institut.
Fin 2016, l’IFSA a formé 8795 stagiaires, provenant de 101 pays.

Alain Molinié, au milieu de stagiaires qui viennent d’achever une formation sur la gestion de la sécurité aérienne

 

  • Qui intervient à l’IFSA ?

Au sein de l’IFSA, nous sommes deux conférenciers à plein temps. Les formations délivrées, peuvent être dispensées en français, en anglais, ou en espagnol sur demande.
Pour une formation de qualité, nous sollicitons des intervenants possédant des compétences d’exception dans les domaines abordés. Ce sont principalement des ingénieurs issus de l’industrie aéronautique, des chercheurs des domaines du facteur humain, des experts de la recherche appliquée, ou encore des enquêteurs d’accident d’aviation.

  • A l’heure où les questions liées à la sécurité aérienne prennent de plus en plus de place, comment l’IFSA a-t-il pu s’imposer dans les organismes nationaux mais aussi internationaux ?

L’IFSA a su s’imposer auprès de différents organismes notamment grâce à sa réputation d’excellence, mais également par le retour des clients satisfaits. Au fur et à mesure des années, l’IFSA a su se créer un nom dans le domaine de la sécurité aérienne et il y a eu une reconnaissance de ses compétences. Nos clients s’avèrent fidèles, reviennent régulièrement et recommandent notre savoir-faire.

En plus des domaines de la sécurité aérienne, les formations de l’IFSA s’adaptent également à d’autres secteurs d’activité tels que la santé ou les transports ferroviaire et maritime. L’un de nos clients est en effet la SCNF.

  • Quelles sont les prochaines étapes du développement de l’IFSA ?

L’IFSA possède une forte notoriété, notamment auprès des pays francophones en Europe et en Afrique. Nous disposons actuellement d’une base importante de 101 pays clients.

La prochaine étape de notre développement est de gagner la confiance des compagnies aériennes anglophones connaissant encore très peu notre Institut et les industriels travaillant dans des secteurs à risque, notamment le secteur pétrolier. Sur ce point, nos cibles sont les entreprises situées au Moyen-Orient et en Asie.

 

Pour plus d’informations : Le site web de l’IFSA

Retrouvez sur Youtube la présentation de L’Institut Français de Sécurité Aérienne

Planning des formations à consulter ici

Leave a comment